Comment créer une publication virale sur LinkedIn ?

Et exposer massivement sa marque sur les réseaux sociaux

 

LinkedIn pour accélérer la croissance de son entreprise

LinkedIn est le réseaux social professionnel par excellence. En Mars 2018, le site a enregistré près d’un milliard de connexions, ce qui en fait le 50ème site le plus consulté au monde. Mais saviez-vous que LinkedIn peut être une excellente source de prospects ? À vrai dire, si vous vendez des services ou produits en B2B, il serait dommage de ne pas utiliser LinkedIn, vous laissez probablement un paquet d’argent sur la table.

 

Les réseaux sociaux permettent de vous rapprocher de votre public, de convertir les internautes en clients. Cela est possible à travers une stratégie de contenu bien ficelée, en faisant usage de la vidéo, d’articles, de publications humoristiques, ou bien le partage de contenu éducatif. Et cela, Olivier Marx l’a bien compris.

 

Olivier est le CEO et Co-fondateur de digiRocks, une agence de recrutement digitale très dynamique qui promet de répondre aux candidats en 4 heures seulement ! Et sur LinkedIn, le moins qu’on puisse dire, c’est que Olivier est loin d’être inactif. Plusieurs publications par jour, des réflexions intéressantes, beaucoup d’interactions, partage d’informations clés, offres d’emplois, photos… Et sur le long terme, ça marche: Olivier Marx s’est construit une communauté de plus de 27 000 abonnés et un réseau de professionnels qui ont de la sympathie pour lui et qui ont confiance en ses compétences.

 

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est l’une de ses publications, celle-ci a généré plus de 9 000 likes, 500 commentaires et des centaines de milliers de vues en seulement quelques jours. Une publication virale permet de booster sa croissance sur les réseaux sociaux et de toucher un plus grand public très rapidement. Nous allons décortiquer cette publication et tenter de comprendre POURQUOI ce court texte est devenu viral, et quelles leçons vous pouvez en tirer pour votre propre business.

 

Bien entendu, on ne peut pas maîtriser la viralité, mais on peut accumuler des bonnes pratiques qui augmentent nos chances de produire du contenu viral. Une publication virale permet de générer de la preuve sociale et de gagner en visibilité à très grande vitesse.

 

  • Gagner de la visibilité permet d’exposer massivement votre marque.
  • La preuve sociale crédibilise votre business et rassure vos prospects.

 

LinkedIn est un réseau SOCIAL

Avant l’aspect professionnel, il y a l’aspect social. Un réseau social permet d’échanger autour de médias. Lorsque l’on produit du contenu à but éducatif ou divertissant, il ne faut jamais oublier cet aspect humain qui n’est pas si intuitif au premier abord. Olivier est recruteur, donc l’humain, il connaît, et il sait en parler: “T’as 25 ans, t’as pas d’expérience, t’as 45 ans, t’es trop vieux. Quel gâchis !”

 

Boum, pavé dans la marre LinkedIn, tout se monde se reconnaît dans cette situation ou l’a déjà vécu. Ce sont des choses assez courantes, un jeune manque forcément d’expérience, et un senior risque d’être dépassé par les nouveautés. La publication donne envie de donner son avis, on souhaite dire ce que l’on pense. Dans cette publication, on parle de quelque chose qui touche les gens, et où chacun a son avis: chacun y va de son commentaire.

 

Ce qui est génial avec les espaces commentaire de LinkedIn, c’est qu’on peut répondre aux commentaires, et grâce aux notifications, on peut littéralement avoir une conversation tout au long de la journée avec une personne. Les personnes échangent autour de la thématique de la publication, sur cette même publication.

 

Ce sont les nombreux commentaires qui ont poussé la publication à devenir virale, car en commentant, le post apparaît sur plus de fils d’actualités et gagne en visibilité très rapidement. On sait que les internautes ont interagi car la publication est humaine, à la portée de tous, mais pourquoi autant de personnes ont été poussées à commenter ? (et ont contribué inconsciemment à la diffusion virale de la publication)

 

Le biais de négativité

Le biais de négativité est un phénomène qui a été observé à de nombreuses reprises et qui est commun à tous les être humains: il s’agit d’un phénomène qui rend chaque individu plus sensible aux expériences négatives qu’aux expériences positives. Nous sommes donc naturellement marqués par les émotions négatives et elles nous poussent à l’action.

 

Par exemple: il est plus motivant d’arrêter de fumer en voyant des photos et des vidéos de personnes malades, plutôt qu’avec une promesse de bien-être et de meilleures performances sportives (surtout si on n’est pas sportif).

 

Un autre exemple différent, vous avez souvent l’impression de prendre la queue la plus longue à la caisse ? Encore une fois, vous n’avez pas la poisse, c’est statistiquement faux. Cet événement énervant biaise votre vision du monde et vous fait croire que vous ne prenez jamais la bonne queue.

 

Le moteur principal de la publication d’Olivier, c’est le biais de négativité. On est plus touché par ce qui choque, qui est dangereux, on a tendance naturellement à partager ce qui nous outre. On a plus de facilité à parler de ce qui nous énerve, l’internaute sur les réseaux sociaux a la “gâchette facile” concernant le contenu “coup de gueule”.

 

Ici on parle des difficultés de recrutement en France, c’est presque à teneur politique. L’auteur a choisi son camp: “Quel gâchis”, selon lui, il y a un problème en France avec le recrutement, et donc il y a des problèmes d’emploi. Vous ne trouviez pas où était le contenu négatif dans la publication ?

 

Nous avons une véritable indignation, un coup de gueule, c’est honteux ! Et ça se voit dans les commentaires. Non seulement on touche à l’humain avec une publication qui parle à tous, mais en plus on associe des expériences négatives, les commentaires explosent ! Chacun raconte son histoire personnelle, son point de vue, salue la démarche, ou débat politiquement avec un autre utilisateur. Cet enthousiasme soudain provoque la viralité de la publication sur LinkedIn.

 

Connaître les bonnes pratiques

Cette publication suit un ensemble de règles simples mais qui sont indispensables. Tout d’abord, le contenu correspond à ce qu’attendent les utilisateurs sur cette plateforme. Chaque réseau social a ses spécificités et il faut bien prendre en compte ce qui les différencie. Sur LinkedIn, on parle de travail, c’est un réseau professionnel.

 

Il est important d’être cohérent, ici Olivier nous parle en temps que recruteur, et il peut se le permettre car c’est son métier. Créer du contenu cohérent avec son domaine d’activité est très important pour ne pas attirer les mauvais internautes et vous éviter de dépenser du temps (et de l’argent) dans du contenu qui ne vous apportera pas de clients et qui ne fera pas tourner votre business.

 

Un autre élément qui a également beaucoup participé à la viralité de la publication, c’est l’aspect humoristique. On ajoute l’humour et pouf, c’est tout de suite plus léger, on se prend moins la tête, c’est divertissant. Réseau professionnel ne veut pas dire attristant et ennuyeux.

 

Il y a des choses que l’on ne maîtrise pas toujours comme le timing, mais on peut en savoir plus grâce à la data. Les données sont indispensables en marketing, quand faut-il poster sur LinkedIn ? Les horaires privilégiés sont 7h-8h, 10h-11 et 17h-19h: il s’agit des horaires qui gravitent autour des horaires de travail: dans les transports, en arrivant au bureau, à la fin de la journée, avant la pause de midi… C’est à ces moments-là qu’on a envie de s’aérer l’esprit et qu’on dégaine son téléphone pour regarder son fil d’actualité.

 

Enfin, pour que votre publication soit profitable à votre entreprise, il faut suivre les bonnes pratiques du marketing de contenu: on ne fait pas de la publicité déguisée en publication, mais à l’inverse on n’efface pas sa marque non plus. Essayez de trouver le juste milieu, dans cet exemple, l’auteur a mentionné intelligemment sa société en fin de publication pour que la marque profite au maximum de la visibilité offerte par la viralité du post.

 

Vous pouvez suivre Olivier Marx sur LinkedIn si vous souhaitez découvrir ses publications quotidiennes et suivre ses aventures de recruteur.

Merci à lui pour cette leçon de marketing édifiante !

 

Vous n’êtes pas ou peu présents sur le web et vous envisagez de passer au Marketing Digital ? Chez Phylae, nous mettons en place des stratégies social media pour vous rapprocher de votre public, sortir du lot et obtenir plus de clients. Contactez-nous, nous avons hâte de travailler avec vous.

Le Guide de Survie de la Start-Up sur le Web

Entrez votre adresse Email pour recevoir l’Ebook gratuitement

* adresse requise

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Nous ne vendons pas votre adresse et la gardons confidentielle.

L’article condensé, pour une lecture en moins de 2 minutes

LinkedIn est le 50e site le plus consulté au monde, c’est une excellente source de prospect.

Comment attirer l’attention sur LinkedIn et faire une publication virale ?

Exemple avec la publication d’Olivier Marx :


Plus de 9000 likes et plus de 500 commentaires 😱

LinkedIn est un réseau SOCIAL, l’aspect humain passe avant l’aspect professionnel.
Olivier ne l’a pas oublié, il faut s’adresser aux émotions : “T’as 25 ans, t’as pas d’expérience, t’as 45 ans, t’es trop vieux. Quel gâchis !”. Une très grande partie de LinkedIn peut se reconnaître dans cette phrase.
La publication suscite donc l’intérêt et les gens ont envie de donner leur avis.
Chaque commentaire ou like = 1 partage !
Chaque réponse à un commentaire permet de faire également un partage. 🤯
Grâce à ce nombre important d’interactions, la publication est devenue virale.

Pourquoi les gens ont-ils eu envie de commenter ?

Grâce au biais de négativité, nous sommes naturellement plus marqués par les émotions négatives et elles nous poussent à l’action.
La publication d’Olivier l’exploite, « Quel gâchis ! », son post est un coup de gueule et il pousse les lecteurs à donner leur avis, car l’on a plus de facilité à parler de ce qui nous énerve. 😡

⚠️ Attention quand vous faites un post, il doit être cohérent avec votre domaine d’activité pour avoir la possibilité de promouvoir intelligemment votre marque et bénéficier de la visibilité offerte par la viralité.

Certaines choses ne se maîtrise pas toujours dans la viralité, comme le timing, même si aujourd’hui avec la data on arrive à estimer les meilleurs moments pour poster. Par exemple 7h-8h, 10h-11h ou encore 17h-19h sont des horaires ou le nombre d’utilisateurs actifs sur LinkedIn est plus élevé 🕓


Recevez les résumés directement dans votre boîte mail

*champs requis

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Nous ne vendons pas votre adresse et la gardons confidentielle.